Menu

L’objectif de nos recherches et des enseignements qui y sont associés est l’analyse des phénomènes économiques et sociaux considérés dans leur durée historique. L’activité du groupe thématique « Histoire économique et sociale » de l’École d’Économie de Paris s’inscrit au sein du Centre d’histoire économique et sociale François-Simiand, qui regroupe des chercheuses et chercheurs de plusieurs institutions.

Le Centre Simiand pose d’abord comme point de départ que l’histoire économique est définie par son objet, et non par ses manières de faire : il existe quelque chose comme des phénomènes économiques ou une sphère d’activités économiques et ces phénomènes ont une histoire. En cela, elle ne se définit pas par de quelconques méthodes, pas plus celles relevant du métier d’historien que celles inspirées des pratiques habituelles des économistes. L’analyse de la durée de ces phénomènes a pour contrepartie de mettre en évidence et de prendre en compte l’existence de moments de rupture, de crises, de changements de régimes qui sont au cœur de leur historicité. La seconde ambition du Centre Simiand est de contribuer à désenclaver l’histoire économique pour la rendre pleinement sociale. La frontière s’est dangereusement creusée entre histoire économique et histoire sociale au cours des dernières décennies, alors même que les problématiques étudiées appellent des approches communes.


Le groupe « Histoire économique et sociale » bénéficie de divers financements : suivre ce lien pour en savoir plus.